Propriétaire : puis-je prêter ou louer mon mobil-home ?

Les vacanciers ont tendance à louer un mobil-home situé dans un camping où diverses animations sont proposées aux adultes qu’aux enfants. Louer son mobil-home est alors une occasion pour les propriétaires de faire en sorte que leur bien leur permettent de gagner un supplément de revenus. La question qui se pose est alors : est-ce une pratique légale ou est-ce que les locataires devront tout simplement prêter leur mobil-home ?

Comment louer son mobil-home ?

La location ne se fait pas en parlant, il faut faire de la publicité pour attirer les gens à louer son mobil-home. Il est nécessaire d’utiliser les méthodes anciennes en parlant à la famille, aux amis ou encore aux connaissances professionnelles.  On peut afficher des annonces dans des boutiques, des points de vente… Le meilleur moyen est de se servir d’internet pour poster une annonce. Beaucoup de sites proposent des locations de mobile home. Les annonces peuvent se faire par région par exemple les locations de mobil-home près de Royan et la Palmyre. Outre cela, poster les annonces sur les pages des réseaux sociaux s’avère être une technique très efficace de nos jours.

Ce qui est permis de faire avec son mobil-home

La location de mobil-home est une activité qui n’est pas toujours permise par les campings. Dans la généralité des cas, les propriétaires devront déjà être au courant de cette règle au moment même de la signature du contrat de location avec le gestionnaire du camping. Une clause doit le mentionner expressément pour être imposable. Sinon, il est toujours possible de faire de la négociation afin de trouver une solution qui convienne aux deux parties. Vous pouvez prêter votre mobil-home si les noms des bénéficiaires sont clairement mentionnés dans le contrat de location conclu avec le camping. Normalement, le règlement intérieur du camping édicte les règles en matière de prêt.

Quelques règles à savoir

Lorsque le propriétaire parvient à obtenir l’autorisation de louer son mobil-home, le camping qui offre l’emplacement prend généralement une commission de sous-location sur le loyer. De même, le camping est en droit de demander une redevance sur chaque personne invitée dans un prêt de mobil-home, cela même si les bénéficiaires n’ont rien payé au propriétaire. Le gestionnaire du camping et le propriétaire du mobil-home peuvent se mettre d’accord en ce qui concerne la gestion des arrivées ainsi que des départs des locataires. Souvent, cette bonne entente est moyennée par des frais au camping.

Comment s’établit un contrat de location de parcelle pour son mobil-home ?
Conseils en cas d’absence prolongée : entretien de votre mobil-home